Organdi
culture,       création,       critique
#6 le hasard

Eloge de Borges

par Nicolas Robert

Aujourd’hui j’ai découvert

Le noctambule, déam-bulant

parmi les livres de

la bibliothèque de Buenos

Aires

Dans les papyrus et la poussière

non pas, perdu

mais guidé par des siècles

et une pensée tragique,

les mêmes vents

d’Est qui aidèrent

Colomb

à vaincre l’Atlantique

Borges le nocturne

le visionnaire, noyé

dans le temps

la tête toujours au-dessus

des flots, porté

par le courant

Borges pris dans les vagues

le tourment généalogique d’un Ailleurs

un appel, un hurlement

Borges dans l’Abîme,

enseveli sous les écrits

l’œil n’a point besoin d’iris

ni de paupières

pour scruter l’horizon

l’Origine

© Nicolas Robert / Organdi 2000-2007



Mail

Newsletter

Quelques mots sur nous

Conditions de publications

Admin
(accès réservé )


Imprimer cet article